Les vacances à l’hôtel

26. Sep 2022

« César, c’est quoi ça, ces cris et ces hurlements ? »

« Ce ne sont pas des cris et des hurlements, mais des appels au secours ! »

« Mais quel appel au secours ? Il n’y a aucune raison à cela. Et qui est-ce que tu veux appeler, au fait ? »

« Bandito et moi avons été laissés seuls par vous deux de manière absolument irresponsable dans un environnement qui ne nous est pas familier, voire hostile et ceci à durée indéterminée. Nous sommes exposés au danger de mort par le froid, par la faim et de délaissement. Qui plus est, il y a des risques que nous éclations. »

« Que vous éclatiez ? »

« Oui, nos vessies auraient pu éclater si vous ne nous aviez pas sauvés à la dernière minute. C’est pourquoi, nous voulions-nous plaindre à la direction de l’hôtel, et ceci en donnant de la voix. »

« Bon, écoutez tous les deux, encore une fois, vous exagérez scandaleusement. Ce matin, Papa vous a fait sortir pour que vous puissiez faire vos besoins en toute quiétude, lire vos courriels et y répondre. Par conséquent, je pense que le risque d’éclatement serait alors écarté, non ? » 

« Et après, vous nous avez laissés seuls. »

« Oui, parce que nous voulions prendre notre petit-déjeuner ensemble pendant nos vacances. Après tout, cela ne prend pas trop de temps. »

« Et pourquoi nous ne pouvions pas vous accompagner ? Au lieu de cela, vous nous avez enfermés sans un mot d’explication dans la chambre, où nous avions failli mourir de délaissement, de froid et de faim ! »

« Eh bien, les chiens sont interdits dans les salles à manger, c’est la règle dans tous les hôtels. C’est pourquoi, nous vous avons laissés seuls dans la chambre pendant moins d’une demie heure. Vous êtes à deux, vous aviez fait vos besoins, la chambre est chauffée et vous aviez même eu un encas au préalable. Il n’y a donc aucune raison pour des réclamations quelconques. » 

« Si, nous aurions pu nous rendre utiles. »

« Comment cela ? »

« Nous avons entendu dire que l’hôtel manque cruellement de personnel. On manque de main d’œuvre partout, mais surtout dans la salle à manger. Nous aurions aimé y prêter patte forte. Papa a bien proposé son aide à la dame de service du petit déjeuner. Alors pourquoi lui et pas nous ? Hein ! »

« Ah oui, je commence à comprendre … »

« Nous aurions pu apporter notre aide p. ex. dans le contrôle de qualité et dans le recyclage des déchets ou encore dans la distribution des repas. Après tout, nous sommes des chiens de travail. Au lieu de cela, nos compétences précieuses et fortement recherchées sont ignorées et enfermées dans la chambre. Nous, on appelle cela du gaspillage de ressources. »

« Nous sommes vraiment désolés que vous deviez perdre votre temps dans la chambre sans rien faire alors que le personnel de l’hôtel terriblement surchargé de travail ne sait plus où en donner la tête. »

« Nous pouvons changer cela dès maintenant. Papa peut parler à la direction de l’hôtel pour qu’ils nous embauchent. Nous avons entendu dire que Papa a de bonnes relations avec les propriétaires. Il semblerait qu’ils sont des compatriotes. »

« Même cela ne marchera pas. Dans les hôtels, les chiens sont interdits dans la salle à manger comme dans la cuisine. »

« Mais cela ne fait rien. La direction de l’hôtel peut nous emmener notre travail dans la chambre. Nous ferons alors notre travail dans la chambre. Vous autres être humains, vous appelez cela ‘travail à domicile’ ou ‘télétravail’. Et c’est ce que nous introduirons alors à cet hôtel aussi et règlerons ainsi le problème de manque de main-d’œuvre. »

« J’ai ma petite idée quel type de ‘travail’ vous pouvez avoir en tête… »

« Oui, p. ex. le travail en cuisine afin de surveiller la cuisinière. Cette seule mission déjà est une question de sécurité afin d’assurer notre survie. »

« Comment cela alors ? »

« Il y a de sérieux risques qu’elle nous rôtisse, nous fasse frire ou nous prépare à un mode quelconque, nous serve aux clients ou nous mange elle-même si nous ne la surveillons pas. »

« Mais voyons, là, tu exagères sans limites… »

« Pas du tout ! N’as-tu encore jamais entendu parler de ‘hotdogs’ ? En réalité, il s’agit de petits rateros qui ont été kidnappés de chambres d’hôtels parce que leurs familles les y ont laissés seuls. Les cuisiniers de l’hôtel les font ensuite frire et les servent aux autres clients de l’hôtel. »

« Sous forme de hotdogs ? – Je parie que vous ne vous laisseriez pas faire… »

« Que penses-tu, jamais de la vie ! Nous transformerions la cuisinière à notre tour en sandwich ‘Croque-Madame’, tu as vu comme elle est grosse ? Ce serait une excellente affaire pour nous ! »

« Mon Dieux, César, je ne te connaissais pas comme ça ! Surtout, ne nous fais pas perdre la face à l’hôtel, sinon, il ne nous louera plus jamais de chambre et en plus, il nous signalera à la plateforme de réservation ! »

« Mais c’est pourtant très simple : vous nous emmenez à votre prochaine visite du restaurant, vous nous montrez la carte et vous nous faites essayer tous les plats et ensuite nous vous conseillons en tant que professionnels expérimentés sur le plat que vous devriez choisir pour vous-mêmes. Bien entendu, tout cela prendra un peu de temps, mais en tout cas nettement moins de temps que votre petit déjeuner ennuyeux sans notre aimable compagnie. »

« Je doute très fort que le restaurant acceptera CELA… Sans parler des frais pour nous si nous devons commander tous les plats figurant sur la carte… »

« Que pensez-vous que cela vous coûterait si nous mettons en pratique le projet ‘Croque-Madame’… ?

A lire aussi …

À votre santé !

À votre santé !

Nous voulions fêter notre anniversaire de mariage avec une bonne bouteille. Notre plan a été contrecarré par une révolution…

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This