L’œuf à la sauce moutarde

16. Nov 2022

« Maman, ce n’est pas juste. C’est même un comble, pour être plus précis. »

« Qu’est-ce qui n’est pas juste et même un comble ? »

« Vous mangez des œufs à la sauce moutarde, et chacun de vous-même 2 œufs, je l’ai bien vu et je les ai même comptés ! »

« Oui, et parce que c’est le dimanche et nous voulions vous faire plaisir, nous avons même préparé un œuf dur pour vous. Sans sauce moutarde, bien entendu. »

« Pour la sauce, on s’en fout, mais nous savons compter : vous êtes 2 personnes et vous aviez au total 4 œufs, et nous aussi, nous sommes 2 personne et nous n’avions au total qu’un seul œuf ! »

« C’est peut-être dû au fait que vous deux êtes nettement plus petits que nous… ? »

« Oui, et pourquoi sommes-nous plus petits ? C’est dû à la malnutrition ! »

« Est-ce que tu as déjà vu un chien, notamment un ratero, qui est aussi grand qu’un être humain ? Peu importe la manière dont il est nourri ? »

« La manière dont nous sommes nourris n’est PAS du n’importe quoi et si nous tous, tous les rateros et tous les chiens du monde entier recevrions autant d’œufs auxquels nous pouvons juridiquement prétendre, nous serions tous beaucoup plus grands ! »

« Ce n’est non seulement une question du nombre des œufs, mais également des capacités de votre foie. Est-ce que tu es conscient du taux de lipides contenu dans un œuf ? Veux-tu que vous fassiez une crise de foie ? »

« Un foie, cela s’entraine. Tout comme vous le faites tous les soirs, vous. »

« Que veux-tu dire par cela ? »

« Tous les soirs, vous prenez chacun un verre de vin rouge. »

« Est-ce que cela veut dire que vous voudriez désormais chacun un verre de vin rouge pour accompagner vos œufs durs ? »

« On pourrait l’essayer, après tout… Ensuite, notre foie sera aussi vigoureux que le vôtre. »

« La vétérinaire me tuera si Papa vous présente dans la clinique dans un état comateux en raison de l’alcool… »

« Il n’était pas question de boire jusqu’au coma éthylique, juste d’entraînement. Au fil du temps, nous pourrions alors devenir aussi grands et aussi gros que vous. »

« Merci pour le compliment… »

« Mais de rien, le plaisir était pour moi. À ce sujet, j’ai encore juste une question : combien de temps vous fallait-il pour entraîner votre foie pour qu’il soit aussi résistant que maintenant ? »

« Écoute-moi bien, mon petit malin : après tout, nous pourrions-nous attendre à un peu de respect de votre part, non ? Car nous voulions vous faire plaisir et nous avons bouilli un œuf dur pour vous – nous vous l’avions donné en extra, sans le déduire de votre ration normale, et maintenant, vous n’êtes toujours pas contents ! »

« Oui, bien, cela nous a fait plaisir, c’est vrai… »

« Mais encore ? »

« Nous trouvons que nous sommes une famille. De ce fait, nous devrions être vos égaux, non ? »

« La nourriture adéquate des chiens en respectant leurs besoins n’a rien à voire avec leur statut d’égal à égal vis-à-vis de l’être humain. En effet, les chiens ne supportent pas tout ce que mangent et boivent les hommes. »

« Mais vous, vous ne le supportez pas non plus. J’ai très bien entendu que tu as dit à Papa que finalement, les œufs à la sauce moutarde étaient assez gras et qu’ils risqueraient de te rester sur l’estomac. »

« C’est vrai que nous nous sommes un peu trompés sur les quantités. La sauce était plus grasse et plus piquante qu’escompté et deux œufs par adulte pour le dîner, c’était peut-être un peu trop… »

« On aurait pu éviter le problème si vous nous aviez cédé un ou deux œufs de plus… »

« Oui, et alors, tout le monde aurait fait une crise de foie, pas seulement nous autres êtres humains, mais aussi vous, les chiens. »

« Voilà comment nous aurions pu procéder : vous, vous mangez la sauce, chacun de vous ne mange qu’un seul œuf et nous, nous mangeons les œufs qui restent, sans la sauce piquante, et tout le monde aurait été bien. »

« Mais tu n’as pas vu que le lendemain matin, Bandito a refusé son petit déjeuner et qu’il n’est même pas sorti sous la couette parce qu’il était incapable de digérer la moitié de l’œuf dur qu’il avait mangé ? Et avec cela, vous voulez manger davantage d’œufs durs ? »

« Bandito allait mal uniquement parce qu’il avait commis une erreur tactique : il n’a mangé que le jaune d’œuf, en laissant de côté le blanc d’œuf. Ainsi, il a proportionnellement ingéré plus de lipides d’œuf que de blanc d’œuf. Il n’est pas étonnant qu’il allât mal. Je lui avais dit de manger la totalité de sa moitié d’œuf, mais personne ne m’écoute ici… »

« Bon, je pense que d’ici que l’on arrive un jour à produire des œufs offrant les bonnes relations de lipides qui conviendraient aux petits rateros, nous serons prudents et vous donnerons un œuf dur à vous deux de temps en temps seulement, sans sauce moutarde et sans vin rouge. »

« Mais, il y aurait encore une autre solution : après tout, j’ai bien vu que Papa t’a servi un Cognac après le dîner, pour que tu digères mieux le repas… »

« Tu n’es pas sérieux, là, non ? »

« Et pourquoi pas – si le Cognac est bon pour votre digestion à vous, il le sera pour notre système digestif aussi. »

A lire aussi …

À votre santé !

À votre santé !

Nous voulions fêter notre anniversaire de mariage avec une bonne bouteille. Notre plan a été contrecarré par une révolution…

lire plus
Les vacances à l’hôtel

Les vacances à l’hôtel

Nous passons nos vacances à l’hôtel. Peut-on laisser ses rateros seuls à la chambre, lorsque leurs maîtres prennent le petit déjeuner ?

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This