Le bain de détente

3. Mar 2022

« Voilà, Messieurs, j’ai quelque chose d’important à vous annoncer. Un évènement capital et hors du commun va se produire. »

« Oh, qu’est-ce qu’il y a ? »

« Ce soir, Papa ira jouer aux fléchettes, après une longue pause. Et moi, je voudrais bien me détendre ce soir, cela fait longtemps… »

« Qu’est-ce que tu vas faire ? Tu ne vas pas nous laisser tous seuls à la maison, on espère ? »

« Non, n’ayez crainte, je veux seulement prendre un bon bain mousseux de détente. Mon amie m’a offert un bain moussant génial et je voudrais enfin l’essayer maintenant. Après tout ce travail stressant de la semaine dernière, j’en ai vraiment besoin maintenant. »

« Très bien, mais tu laisses la porte de la salle de bains ouverte, non ? On ne sait jamais ce qui peut arriver, sinon. »

« Bon, d’accord, je laisse la porte de la salle de bains ouverte. »

« Nous prenons nos postes à côté de la baignoire et te gardons pour que tu ne te noies pas. »

« Ce n’est pas nécessaire, je ne me noie pas dans la baignoire, après tout, je sais nager. »

[Je m’assois dans la baignoire, l’eau agréablement chaude, la mousse caresse ma peau, le bain mousseux est parfumé…]

« Maman, mais tu ne nages pas. »

« Non, les êtres humains ne nagent pas dans la baignoire, ils s’y prélassent seulement. »

« D’accord, voici quelques-uns de nos jouets préférés pour que tu ne t’ennuies pas trop dans la baignoire. »

« Merci beaucoup, mais les êtres humains adultes ne jouent pas dans la baignoire. Ils essaient tout simplement de se détendre. Enfin, si l’on les laisse… »

« Maman, le téléphone ! »

« Zut et flute ! »

[Je saute de la baignoire en essayant de ne pas glisser dans la salle de bains, malgré mes pieds mouillés, je me précipite dans le bureau – le correspondant a raccroché. Par mesure de sécurité, je prends le téléphone avec moi dans la salle de bains.]

« Maman, Bandito doit faire ses besoins, c’est très urgent ! »

« Mais je vous avais fait sortir tous les deux dans le jardin pour que vous fassiez pipi avant que je n’aille dans la salle de bains. »

« Oui, mais pas pour les gros besoins. Tu n’as parlé que de pipi. »

[Je saute de la baignoire en essayant de ne pas glisser dans la salle de bains, malgré mes pieds mouillés, je me précipite dans le salon – et constate que c’est trop tard … Résignée, je retourne dans la salle de bains, me glisse dans la baignoire, ferme les yeux, pense à un pré fleuri plein de papillons…]

« Maman, tu as fermé les yeux. Tu dors ? »

« Non, j’essaie seulement de me détendre… »

« Maman, il y a quelqu’un ou quelque chose à la porte ! »

« Cela ne fait rien, j’ai fermé la porte à clé et je l’ai verrouillée de l’intérieur. Il n’y a donc aucun danger. Il n’est alors pas nécessaire que vous fassiez un tel vacarme. »

« Si, la personne essaie d’introduire une clé dans la serrure et de casser la porte ! »

« Quoi ??? Alors ça, je vais lui montrer de quel bois je me chauffe, celui-là ! »

[Je saute de nouveau de la baignoire en essayant de ne pas glisser dans la salle de bains, malgré mes pieds mouillés, j’enfile mon peignoir et me précipite – pas détendue du tout – vers la porte. Et je me trouve nez-à-nez avec mon mari, sa clé de l’appartement à la main…]

« Ah oui, c’est Papa ! Il avait oublié ses fléchettes et ne pouvait pas ouvrir la porte parce que tu avais fermé le verrou. Et l’appel téléphonique tout à l’heure, c’était lui aussi. »

« Bon ben, le problème est alors réglé et je peux peut-être enfin prendre mon bain de détente. »

[Depuis, l’eau a refroidi. J’en laisse s’écouler une partie et la remplace par de l’eau chaude. J’y ajoute aussi un peu de bain moussant – ah, cela fait du bien…]

« Maman, tu as retiré le bouchon. Nous avons peur que tu ne sois aspirée avec l’eau qui s’écoule et que tu ne reviendras plus jamais. »

« N’ayez pas peur, le siphon n’est pas si large que cela. »

« Mais nous préférons quand même entrer dans la baignoire avec toi pour te protéger et pour veiller sur toi pour que tu ne t’écoules pas. »

« Puisque vous y insistez, venez chez moi dans la baignoire. Mais je vous préviens que pour vous, l’eau est profonde et vous devez alors nager. »

« Pas de problème, l’essentiel, c’est que tu sois en sécurité et que nous pouvons te protéger. Tu nous aides à entrer dans la baignoire ? »

« D’accord. Mais pour cela, il faut que j’en ressorte d’abord. »

« Très bien, et ensuite, nous allons tous les trois ensemble dans la baignoire et nous nous détendons grâce au bain parfumé. Nous pouvons aussi jeter nos jouets dans la baignoire et ensuite jouer et nous défouler tous les trois dans la baignoire, c’est génial, non ? »

« Si vous voulez… »

[Nous nous glissons tous les trois dans la baignoire, il y a une inondation d’enfer dans la salle de bains, Bandito en ressort en sautant parce qu’il y a peur et César nage avec tant d’assiduité que toute détente est impensable.]

« ça, c’était un superbe bain, n’est-ce pas, Maman ? »

« Euh, oui… »

« Mais qu’est-ce que tu fais là ? »

« Je vais au bureau, je cherche mes notes d’honoraires en souffrance et j’écris aux clients défaillants afin de me défouler, de me détendre et de me calmer ! »

A lire aussi …

À votre santé !

À votre santé !

Nous voulions fêter notre anniversaire de mariage avec une bonne bouteille. Notre plan a été contrecarré par une révolution…

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This